Détail de la Fée

C'est un détail du tableau "Une fée, technique mélange, 50cm X 50cm, 2014"

Screen Shot 2016-02-12 at 22.47.29

       J’ai joué avec la matière sur la toile directement avec mes mains. Je préférais dessiner avec mes mains parce que je me sentais beaucoup plus libre pour exprimer ce que j’ai en tête et le transférer sur la toile. Pour bien la montrer j’avais besoin de couleurs et de textures qui m’aideraient à traduire mes sensations.

        « Mon vœu est d’être le plus proche possible de notre époque, d’y adhérer le plus étroitement possible, sans me soumettre à un dogme esthétique...J’ai besoin de me sentir lié au monde physique, il me faut le courage de peindre le laid, il me faut la vie dans toute sa densité »*

       Par ma peinture, j’évoque les douleurs et difficulté que subit le monde. Le corps me semble le plus à même de traduire et d'exprimer ces difficultés.

        J’ai utilisé la même technique pour ce tableau que toute cette série et la composition reste centrale. Nous voyons toujours la terre craquelée en noir et rouge, mais ici le résultat est (peut-être) une peinture figurative qui représente un animal, ou les côtes d'un être humain qui s'accrochent à une colonne vertébrale.

        Certains regardeurs le voient comme la peau d’un crocodile, à cause de sa texture et de sa couleur ; d’autres voient le corps et les côtes carbonisées d'un être humain ou bien un papillon brûlé. La ligne épaisse verticale qui est au milieu du tableau trouve le rôle de la colonne principale d'un corps (humain ou animal) et les lignes diagonales et courbes qui en sortent pour se diriger vers deux côtés du tableau figurent des côtes ou des ailes.

*KARSHER E., Otto Dix, Paris, édition Taschen, 2003. Quatrième de couverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *